Une entreprise de surdoués : est-ce une bonne idée ?

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, être surdoué n’est pas une garantie de réussite sociale… loin de là. Environ un tiers des membres de Mensa, club international regroupant les personnes obtenant un score supérieur à ceux de 98% de la population aux tests d’intelligence, sont en détresse ou même en échec professionnel après une scolarité difficile.

Et pourtant, les surdoués, ou surefficients mentaux (les « zèbres », selon la terminologie proposée par Jeanne Siaud-Facchin) ont des qualités intellectuelles et relationnelles qui peuvent se révéler précieuses en termes de créativité, rapidité, lucidité, intégrité. Qualités qui pourraient bien être indispensables dans le futur proche de notre monde en changement.

Alors l’idée peut surgir d’une entreprise qui regrouperait des surdoués et leur offrirait un cadre de travail idéal tenant compte de leurs particularités (difficilement gérables dans nos modèles d’entreprises actuels) pour leur permettre de donner le meilleur d’eux-mêmes tout en s’épanouissant.

On pourrait en rêver… mais j’ai tendance à penser qu’une entreprise exclusivement constituée de « surdoués » serait ingérable…car il manquerait une certaine capacité de structuration et y régnerait trop d’émotivité ainsi qu’un perfectionnisme qui mènerait facilement à la procrastination… Par ailleurs, cette population étant souvent assez naïve, le risque d’exploitation de la bonne volonté alliée à la puissance de travail est bien réel!

La réalité est que neuro-atypiques et normo-pensants pourraient très bien travailler ensemble et se compléter si les structures étaient plus souples.

Et ne vaut-il pas mieux parvenir à vivre ensemble et se compléter avec nos différences plutôt que de se réfugier dans des ghettos et perpétuer des cloisonnements arbitraires ? Ne vaut-il pas mieux juste apprendre à travailler ensemble, reconnaître, comprendre, valoriser les spécificités des uns et des autres en tant qu’individus -et non en tant que représentants d’une catégorie neuro-psychologique- et en faire une synergie?… Vaste chantier…

Cet article nous donne des pistes de réflexions approfondies sur le bénéfice social et sociétal que procurerait une telle initiative :

http://www.newpointdeview.com/magazine/idees/premiere-entreprise-surdoues-idee-benefice-social-societal/

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *